1
min read
A- A+
read
Le Président

Monsieur Macky SALL, Président de la République a inauguré ce jeudi 29 juin 2017, la centrale solaire de Santhiou Mékhé. D’une capacité de 30 mégawatts, cette centrale photovoltaïque permet au Sénégal d’atteindre plus de dix neuf pour cent (19%) d’énergies renouvelables et propres, ce faisant, permettre au pays d’être parmi les premiers états à atteindre les objectifs des accords de Paris de la Cop 21. Une fierté et un succès que le Président n’a pas manqué de souligner dans son discours.

Cette centrale solaire de Santhiou Mékhé, la plus grande en Afrique de l’ ouest, fait du Sénégal le leader en matière d’énergie solaire. Ce joyau d’un montant de vingt sept (27) milliards de francs Cfa, on le doit à la volonté, l’abnégation et la persévérance de monsieur Sam WEBE, Président de la société SYNERGY PV SA, Ingénieur électronicien, ancien cadre de la compagnie américaine Général Électricité. Cet originaire de Bambey, qui a grandi et travaille aux États Unis avait juré d’aider son pays natal à sortir du déficit énergétique et de la tyrannie du pétrole dans la production de l’électricité au Sénégal.

Avec l’appui du Fonds souverain d’investissements spécifiques stratégiques S.A (FONSIS), de MERIDIAM, un fonds d’investissements spécialisés dans les infrastructures et de PROPARCO, Monsieur WEBE a réussi à concrétiser une de ses ambitions pour son pays natal. Les travaux de ce gigantesque joyau ont duré une année, plus précisément entre 2016 et 2017. Aujourd’hui ce sont plus de deux cent mille (200.000) ménages qui bénéficient d’ une énergie propre et renouvelable et des milliers de tonnes de carbone (CO2) que le pays ne va pas émettre. Du coup, le Sénégal est bien parti pour garantir son indépendance énergétique, promouvoir les énergies propres et réduire de manière significative son déficit énergétique et le coût assez élevé de l’électricité, un coût qui fragilise encore la compétitivité de nos entreprises.

Grâce à cette politique de promotion des énergies renouvelables et de mix énergétique, le Sénégal pourra rapidement se retrouver avec un coût de l’électricité très attractif et une énergie suffisante pour rendre les entreprises installées dans le pays plus compétitives et attirer davantage les investisseurs. Dans ce combat, le Sénégal peut compter sur Monsieur WEBE et sa société qui ont des projets de petites centrales moins coûteuses en argent mais plus avantageuses pour la SENELEC, les entreprises et les populations.

Source: Ferloo