2
min read
A- A+
read
Le Président

La centrale solaire de Santhiou Mékhé, dans la commune de Méouane, département de Tivaoune, a été inaugurée, hier, par le chef de l’État, Macky Sall. Fruit d’un partenariat entre le Fonds souverain d’investissement stratégique (Fonsis) et des promoteurs privés Méridiam, Proparco et Solairdirect, cette infrastructure d’un coût de 27 milliards de FCfa va permettre d’injecter 30 MW dans le réseau de la Senelec, soit l’équivalent de la consommation annuelle de plus de 200.000 ménages.

Santhiou Mekhé. Il y a encore un an, il aurait été difficile de placer, sur une carte, ce village de la commune de Méouane, dans le département de Tivaoune. Aujourd’hui, il est en passe de sortir de l’anonymat car appelé à devenir une place forte de la production d’énergie renouvelable au Sénégal, voire au-delà. Cette bourgade abrite la plus grande centrale solaire de l’Afrique de l’ouest. Celle-ci a été inaugurée, hier, par le chef de l’État Macky Sall, en présence du Premier ministre, par ailleurs en charge du département de l’Énergie.

La centrale se situe au bout d’une piste latéritique bordée de part et d’autre par une végétation qui commence à reverdir avec l’installation de l’hivernage dans la zone. Plantées dans un environnement semi-désertique, les installations délimitées par un mur de clôture en grillage de 3 km de long, en imposent par leur envergure. Quelques 92.000 panneaux photovoltaïques d’un bleu foncé dotés de 36 imposants onduleurs et de trois grands transformateurs raccordés à la station de la Sde située à 9 km du site s’étendent à perte de vue sur une superficie de 64 ha.

200.000 personnes impactées La centrale fournira 30 MW soit l’équivalent de la consommation annuelle de plus de 200.000 personnes. Cette production sera injectée dans le réseau de la Senelec grâce à un contrat d’achat d’énergie signé avec les promoteurs en décembre 2013. Ce projet d’un coût de 27 milliards de FCfa, est le fruit d’un partenariat entre le Fonds souverain d’investissement stratégique (Fonsis), les promoteurs privés Méridiam et Proparco et Solairedirect. Ce dernier, qui avait en charge la construction de la centrale, va en assurer la maintenance et la gestion pour une période de 25 ans sous le régime de producteur indépendant.

L’inauguration de la centrale de Santhiou Mékhé est le troisième cérémonial du genre pour le chef de l’État Macky Sall en moins d’un an. On se souvient de l’inauguration de la centrale solaire de Bokhol dans le département de Dagana et de celle de Malicounda dans le département de Mbour.

Selon lui, ces initiatives traduisent sa volonté de promouvoir des énergies renouvelables et propres conformément aux engagements du Sénégal à la Cop 21 de Paris et à la Cop 22 de Marrakech en matière de lutte contre le changement climatique. « Cette centrale conforte notre indépendance énergétique gage de notre souveraineté. Sa réalisation s’inscrit dans notre marche résolue vers la résorption définitive du déficit de production d’énergie car elle permettra d’atteindre l’objectif des 20 % d’énergies renouvelables dans la capacité de production de Senelec à fin 2017 », a-t-il déclaré. Au rythme où vont les choses, le président Macky Sall parie même que ce taux sera très rapidement dépassé. En effet, il a fait savoir que la Société financière internationale (Sfi), filiale de la Banque mondiale, va lancer un appel d’offres pour le compte du Sénégal à travers l’initiative Scaling Solar pour la mise en service d’une centrale solaire de 100 MW.

Source: Le Soleil